Camille Epplin illustratrice papier: Vitrine en papier découpé, printemps 2018 pour le café / boutique de Libellule à Sélestat

20 mars 2018

Vitrine en papier découpé, printemps 2018 pour le café / boutique de Libellule à Sélestat

http://camillepplin.blogspot.fr/2018/03/vitrine-en-papier-decoupe-printemps.html
Cette année avec la boutique Libellule on a imaginé quelque chose de beaucoup plus abouti pour réaliser la vitrine de Pâques. Comme les autres fois la propriétaire m’a donné carte blanche pour imaginer un univers qui pourrait également célébrer l’arrivée du printemps.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette adorable petite boutique pleine de trésors et d'idées cadeaux, vous la trouverez 3 rue du 17 novembre à Sélestat. Je vous conseille fortement de vous y arrêter pour une pause gourmande, parce que l'on peut aussi y boire et manger des petites merveilles...

Pour les curieux allez voir son Instagrame ou encore sa page Facebook

Voici une photo de l’an dernier, il me semble que c'était ma toute première décoration de vitrine !



C’est véritablement une chance que Libellule me laisse jouer avec ses vitrines, à chaque fois d’autres nouvelles idées font surfaces. Cette fois-ci j’avais envie de lui proposer un système pour que l’on puisse venir mettre de la couleur sur les côtés et le fond sans abîmer la vitrine.
Sa boutique dispose de nombreuses fenêtres qui donnent directement vue sur l'intérieur de la boutique.


En été j’avais utilisé des grandes feuilles de papier pour coloriser et délimiter une partie.
Cette fois ci je rêvais de réaliser un décor en papier avec un arrière plan coloré pour faire ressortir la mise en scène. Pour cette raison il fallait réaliser un caisson en bois.

Fabrication du caisson en bois :

Je suis donc venue visiter Libellule (plusieurs fois pour être bien sure) afin de mesurer exactement l'intérieur d'une vitrine et prendre en compte tous les détailles importants (lumière, prises...) Il faut savoir que cette  belle boutique est aussi une vieille bâtisse donc tous les murs ne sont pas parfaitement droits et chaque fenêtre a une taille légèrement différente.
Donc après avoir mesuré 100 fois je me suis faite un petit croquis à l'échelle.
L'enjeu était de créer une porte à l'arrière du caisson qui me permettrai dans la vitrine d'avoir un fond et dans la boutique d'être utilisée comme support d'exposition. Le tout pouvant s'ouvrir pour faciliter les installations et désinstallations et au besoin pouvoir retirer facilement un produit de la vitrine.
Le tout peint en clair pour aller avec le reste de la boutique et surtout ne pas trop assombrir alors que l'on venait occulter une fenêtre.

Après quelques réflexions à l'aide de mon entourage voici ce qui en est ressorti :

-Un découpage arrondi pour laisser passer un spot du plafond
-Un petit socle creux pour poser des choses dans la vitrines et en même temps laisser les prises libres à l'extérieur.
-Une grille masquée par une planche a été incrustée pour pouvoir suspendre des éléments même lourds.
-Et bien sure la porte avec une fermeture aimantée en fond.

Pas mal non? Trop, trop fière du résultat!!!
Pour mes peintures pas d'hésitations, je suis allée chez Roederer à Sélestat car j'ai toujours eu de très très bons conseils pour mes choix de couleurs. Et là encore, heureusement que l'on m'a conseillé car même avec un nuancier sous les yeux ce n'est pas toujours évident!
Le rose poudré en particulier est juste parfait! Ni trop foncé, ni trop clair, ni trop mauve, ni trop rose... C'est sûre je réutiliserai cette teinte pour ma déco perso !



Fabrication des différents éléments en papier :

Pour cette mise en scène et mettre en avant le côté salon de thé de la boutique on a immédiatement pensé à Alice au pays des merveilles... Gâteaux, tasses de thé... Et pour le côté "Pâques" forcément le chocolat s'est imposé à moi !
Libellule propose de délicieuses tablettes au combien visuelles de la marque Le chocolat des français idéales pour jouer avec le papier et les couleurs dans cette vitrine. Je me suis amusée à reproduire quelques carrés de chocolat, après avoir goûté forcément!




Je n'ai pas pu résister à l'envie de réaliser une religieuse en papier, au chocolat toujours... Je trouve que c'est une pâtisserie très parlante qui diffuse vraiment cette connotation de gourmandise, certainement due à l'accumulation de ces deux choux pâtissiers agrémentés de crème au beurre... Si ça ce n'est pas de la gourmandise!





Et enfin, pour le côté Alsacien, si je pense pâtisserie gourmande et généreuse la Forêt Noire me vient tout de suite à l'esprit, pas vous? Je ne vous raconte pas tout ce que j'ai grignoté en fabricant tout ça... Depuis je suis interdite de tablette de chocolat à la maison!!!!





Et pour la vitre? Une illustration en dentelle  :

Pour mettre en scène tous ces éléments j'avais vraiment l'idée de les regrouper au centre, comme en lévitation, avec une dentelle  tout autour en forme d’œuf pour accentuer cette idée de cadre.
Sur mon compte Instagram se trouve un dossier intitulé "Projet vitrine" qui reprend en stories mon pas à pas de fabrication. On y voit comment je travaille ce type de grandes fresques. Je dessine et fait découper mes principaux morceau sur ordinateur et à l'aide d'une machine de découpe. Puis j'ajoute des détailles au cutter avant d'assembler le tout. Cela me permet surtout de respecter l'échelle et les bonnes dimensions de la vitre.







Installation de la vitrine  :

C'est le grand jour! L'installation est toujours un moment particulier entre stress et excitation!
Bon ici la propriétaire est tellement sympathique que l'installation ressemblait plutôt à une pause entre copine plutôt qu'à une journée créative sérieuse et intensive... Mais restons concentrée!
J'étais très, très stressée pour ces histoires de taille de caisson. Je vous assure que lorsque j'ai vu qu'il passait de justesse dans notre voiture et qu'une fois déposé il s’enfilait au centimètre prêt la pression est redescendu, d'un, non de deux crans, au moins! Là, j'ai pu souffler et le travail amusant pouvait véritablement commencer!


Je me revois très bien sauter comme une puce à ce stade de l'installation...
J'ai ensuite fixé l'illustration sur la vitre avant de venir suspendre les différents éléments sur la grille en arrière plan. Ajouter le chocolat qui coule de la théière vers la tasse. Puis j'ai terminé par ajouter de la verdure plus foncée en arrière plan pour faire ressortir le tout et accentuer encore une fois cette idée d’œuf et de mise en scène centrale.







Et voilà !

Finalement l'installation sur place ne m'aura pris bien moins de temps que ce que j'avais imaginé.
Et le résultat ressemblait sensiblement à ce que j'avais en tête. Je ne vous cache pas ma joie... Dans mon travail d'illustratrice il ne m'est jamais évident de retranscrire parfaitement ce que j'ai en tête. En générale le travail évolue au fur et à mesure. Le dessin prend forme, la colorisation donne parfois une direction différente à nos envies de départs. Mais ici c'était sensiblement ce que j'imaginai. Et que c'est appréciable de savoir prendre du recul et en absorber l'énergie positive que ça vous apporte!
Merci Libellule, encore, et encore, pour m'avoir fait confiance!

Bon vous l’aurez compris, ce caisson est bien solide car il est amené à être peint plusieurs fois... Donc on se retrouvera certainement prochainement pour d'autres aventures! En attendant je vous laisse avec quelques clichés. Pour la première fois ce reportage a entièrement été réalisé par l'appareil photo de mon téléphone, je n'ai pas sortie une seule fois mon réflex. Cela se ressent sur quelques clichés mais globalement les photos rendent bien. Vive les nouvelles technologies!
J'espère que mon petit récap' vous aura plu!